Comment avoir du style quand on préfère le confort ?

Souvent, j’aime bien traîner dans les magasins pour voir ce qui se fait en ce moment. Et je trouve ça joli (la plupart du temps, en tout cas). Mon problème, c’est que j’aime aussi les dimanches en pyjama. Alors comment fait-on quand on aime à la fois le confort et la mode ?

Attention, quand je dis que j’aime la mode, il faut que je sois plus claire. Je ne suis pas du niveau de Shampagne. Je ne connais les nouvelles tendances que quand elles sortent dans le prêt-à-porter. Je viens tout juste de découvrir les ras-de-cou et je pensais que les jupes-culotte avaient été remisées aux oubliettes jusqu’à… au moins la fin des temps.

En revanche, j’aime beaucoup voir comment certaines femmes arrivent à s’approprier tout ça et à en faire quelque chose de stylé. Mon problème, c’est que j’aime beaucoup trop regarder les rediffusions de Kaamelott le dimanche, en pyjama. Et ce que j’apprécie, c’est de retrouver ce sentiment réconfortant dans la vie de tous les jours. Bah oui, parce qu’apparemment, le pilou, c’est mal vu dans la rue.

J’essaye donc de mêler ces deux sentiments contradictoires et je vais te dire comment. Allons-y par saison.

Le printemps et l’automne

Au printemps, on enlève les couches au fur et à mesure, et à l’automne, c’est le contraire. Dans les deux cas, on porte plus ou moins les mêmes choses.

Au début du printemps et à la fin de l’automne, mon meilleur ami pour sortir est le caban. C’est le compromis parfait entre la doudoune bien chaude et le trench léger. S’il fait un peu froid, je l’associe avec une petite écharpe en polyester ou en coton.

Quand je suis à l’intérieur, je ne jure que par les pulls, qu’ils soient normaux ou longs. En-dessous, un petit débardeur basique fait bien l’affaire. En ce qui concerne le bas, le jean est ton meilleur ami. Taille basse, taille haute, skinny, flare, bootcut, ce que tu veux, c’est selon tes envies. Achètes-en 12 pendant les soldes. Mon préféré, c’est le skinny, taille moyenne.

Pour les chaussures, la bottine plate ou à très petit talon est géniale. Si vraiment tu kiffes le confort jusqu’au bout, une paire de sneakers. Promis, ça peut très bien passer avec un caban basique.

L’été

Je vais pas te mentir, c’est là qu’il y a le plus de possibilités.

S’il y a bien un truc que je possède par centaines, c’est le débardeur. J’en ai à fines bretelles, à dos nageur, loose, sportswear, long. Des centaines, te dis-je. Je les porte littéralement tout le temps.

Evidemment, tu peux aussi opter pour les t-shirts. Le t-shirt blanc ou noir est un basique mais perso, je préfère les imprimés. Avec des trucs un peu marrants dessus. Parce que c’est l’été, on a bien le droit, merde.

Pour le bas, les jeans sont toujours mes potes mais je me fais un peu plaisir avec des pantalons chino. C’est léger et confo, ça fait plaisir. Je porte rarement des jupes, mais quand je le fais, ce sont toujours des jupes aux genoux. Ça évite de passer toute la journée à me demander si quelqu’un n’a pas vu ma culotte qui me rentrait dans la raie quand je montais les escaliers.

Les robes, c’est pareil que les jupes. Je n’ai qu’une seule autre règle : de préférence sans soutien-gorge.

En parlant de soutien-gorge, si tu peux te le permettre, je ne saurais que trop te conseiller de les laisser tomber le plus possible en été. Perso, c’est compliqué. Si je commence à laisser tomber le soutif et que je dois courir pour attraper le train, j’ai les seins qui me tapent la glotte, c’est moyen confo.

Si comme moi, tu n’as pas trop le choix, investis dans de la brassière stylée ou dans un joli soutien-gorge. Avec un débardeur long, ça envoie du bois.

Pour les chaussures, tu fais ce que tu veux. Tout ce que tu veux. C’est ça la beauté de l’été. Perso, je préfère les ballerines, les sneakers ou les tennis.

L’hiver

Du chaud, du chaud et encore du chaud, bordel. Je t’ai déjà parlé de l’absolue félicité du pyjama en pilou mais il faut bien mettre le nez dehors.

A l’extérieur, je prends toujours une doudoune ou un manteau qui isole très bien. Franchement, s’il y a bien une pièce dans laquelle tu dois investir, c’est celle-là. Au moins 100€ si tu veux mon avis. Pour l’écharpe, je trouve qu’il n’y a rien de plus confortable que l’écharpe-tube.

A l’intérieur, j’adoooooore les pulls longs. Et aussi ceux avec un gros col. C’est chaud, c’est doux, c’est confortable, c’est réconfortant. S’il fait vraiment très froid, je mets un sous-pull basique en coton en-dessous. De toute façon, on ne le verra jamais.

Pour le bas, le pantalon en velours côtelé est ton ami. On sous-estime beaucoup trop le potentiel mode du velours côtelé. Je l’aime d’amour.

Pour les chaussures, tu as le choix. Des bottes fourrées, des baskets, des bottines plates… Enfin bref, tout ce qui enveloppe complètement le pied. Sur des bottes, tu peux choisir des chaussettes hautes pour faire un effet cuissarde et sur des bottines, tu les replies un peu sur le mollet.

Et pour les accessoires ?

Comme j’aime bien la simplicité, ça se ressent aussi dans tous mes accessoires. Je ne porte qu’un simple collier et deux bagues, la même chose tous les jours. Mais l’été, un petit bandana avec un chignon, ça le fait. L’hiver, un bonnet à pompons, évidemment. Un jour, Shampagne te parlera sûrement de sa collection impressionnante de bonnets…

Et pour les grandes occasions ?

Là, c’est beaucoup plus compliqué, parce que ça dépend de la tenue que tu portes.

En règle générale, je privilégie les robes aux genoux ou très longues, et j’évite les décolletés trop profonds, sauf si la robe est vraiment moulante. Ça évite de vérifier toutes les 5 minutes si tu n’es pas en train de montrer tes tétons à l’assistance.

Attention toutefois, certaines robes ne supportent pas les talons plats, sous peine de tasser la silhouette. Je parle des robes longueur cheville notamment. Si tu dois porter des talons hauts, choisis des chaussures avec un coussinet sur la plante. Sinon, investis dans des coussinets en gel, il y en a partout maintenant.

Après, je te donne tous ces conseils, mais un pantalon chino avec une paire d’escarpins et une chemise blanche en coton, ça a toujours été le summum du classe. Alors franchement, y’a des fois, je me demande bien pourquoi on se fait chier…

%d blogueurs aiment cette page :