Déodorant maison : 4 ingrédients pour un déo efficace

On pense que faire ses cosmétiques maison est compliqué et nécessite des compétences en chimie avancée. Sauf que pas du tout. Et je te le prouve avec une recette de déodorant maison, avec 4 ingrédients que tu as sûrement chez toi.

Depuis un mois, la météo parisienne, c’est vraiment de la grosse merde. Mais il y a deux ou trois semaines, on a eu droit à UN jour de beau temps. Du vrai beau temps, avec un pic de chaleur dingue.

Je te parle pas météo pour faire la conversation, mais pour te dire que c’était l’occasion de mettre mon déodorant à l’épreuve. C’est un déo bien chimique, le genre de trucs qui te promet de pas sentir l’oignon à deux kilomètres. Bilan : je sentais l’oignon à deux kilomètres.

Gif 1
Tout juste Auguste

Du coup, je me suis dit : le déo, c’est le dernier truc pas naturel que je mets sur mon corps, et c’est même pas efficace. Et en plus, je le paye 4€. J’ai été voir le prix des déodorants chez les marques labellisées naturelles, j’ai failli avoir un infarctus. Dernière solution : me tourner vers la confection maison.

Je me suis armée de mes connaissances et j’ai fait quelques recherches. Il se trouve qu’il y a plusieurs ingrédients qui sont réputés atténuer voire supprimer les odeurs de transpiration. Ceci dit, je préfère te prévenir : aucun ingrédient naturel ne t’empêchera de transpirer, étant donné que le corps a besoin de suer. En revanche, certains produits empêchent les bactéries de proliférer… et donc de dégager des odeurs.

Je te donne la recette tout de suite, et ensuite, je t’explique pourquoi ça marche.

Pour fabriquer l’équivalent d’un petit pot, il te faut :

  • 5 à 6g de cire d’abeille (ou cire émulsifiante végétale)
  • 3 càc d’huile de noix de coco
  • 2 càs de bicarbonate de soude
  • 15g de fécule (type maïzena) ou arrow-root

Etapes :

  1. Fais fondre la cire d’abeille dans un récipient au bain-marie
  2. Quand la cire est juste fondue, ajoute l’huile de coco
  3. Hors du feu, ajoute le bicarbonate de soude et la fécule
  4. Mélange avec un petit fouet ou un émulsionneur
  5. Transfère dans ton récipient

Tu peux ajouter des huiles essentielles si tu le désires (voir plus bas) ou encore un conservateur (Cosgard ou EPP). Mais la préparation peut se conserver pendant un bon mois, facile. Fais juste attention à la manipuler chaque matin avec des doigts propres.

Il suffit de mettre une toute petite noisette sous chaque aisselle, chaque matin. La texture est légèrement granuleuse, mais les grains se dissolvent plus ou moins vite dans la journée. Si cela te dérange vraiment, tu peux mettre moins de bicarbonate, ou en trouver un vraiment très fin.

_20160524_220637
Cette quantité suffit

Et maintenant, voilà pourquoi ça marche :

  • Le bicarbonate de soude

Close-up of baking soda in a glass jar. Bicarbonate of soda.

Oui, encore une utilisation efficace du bicarbonate de soude. La sueur est composée d’eau, de sels et de toxines, dont l’ensemble a un pH entre 3,8 et 6,5. Certaines bactéries ont besoin de ce milieu acide pour se développer. Avec un pH alcalin de 8,4, le bicarbonate de soude a tendance à neutraliser le milieu et à empêcher la prolifération des odeurs.

  • La fécule (ou arrow root)

Image 2

Toutes les fécules ont pour propriété d’épaissir la plupart des préparations liquides, en raison de leur pouvoir poreux. En gros, ça peut absorber la transpiration également. Et ça permet aussi d’avoir une texture un peu plus épaisse pour le déo crème.

  • L’huile de coco

Image 3

L’huile de coco est composée d’acides gras, dont la majeure partie permettent d’empêcher la prolifération des bactéries. L’acide laurique, qui se trouve en grande quantité dans l’huile de coco, permet notamment de tuer certains microbes pathogènes.

  • Certaines huiles essentielles

Image 4

Pour lutter contre les odeurs de transpiration, on cite souvent l’huile essentielle de palmarosa, qui est un puissant antibactérien. Mais d’autres sont aussi efficaces : l’huile essentielle de tea tree, de sauge sclarée, de lavande officinale, ou encore de citron ou de menthe poivrée.

Dans la recette, la cire d’abeille permet de stabiliser la préparation. En hiver, l’huile de coco suffit à faire le boulot, mais elle se liquéfie en été. Bonjour la tronche de la préparation à ce moment-là… Un petit coup de cire, et c’est réglé !

Voilà, maintenant tu sais quoi faire si jamais t’en as marre de prendre des déodorants chimiques qui perdent de leur efficacité au cours de la journée. Tu me remercieras plus tard (j’accepte les chocolats et les marques d’affection ceci dit).

%d blogueurs aiment cette page :