Grève aux aéroports : échange, remboursement… comment ça se passe ?

Les grèves de la RATP ou de la SNCF, on a l’habitude. Des grèves aériennes, c’est beaucoup plus chiant. Comment ça se passe si un vol a un très gros retard, ou qu’il a carrément été annulé ? Suis le guide.

Contrairement à Shampagne, je ne prends pas l’avion aussi souvent que ça. Une à deux fois par an, et encore. Il se trouve que cette année, alors que je m’étais préparée un beau voyage, les syndicats de l’aviation civile ont décidé d’émettre l’idée d’une petite grève des familles, pile le week-end de mon départ.

Gif 2
Prévoir un beau voyage… et découvrir un préavis de grève. (Allégorie)

Je suis passée par à peu près toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Mon billet, je l’ai payé une belle somme et évidemment, je n’ai pas pris d’assurance. Alors comment ça se passe si les grévistes décident de clouer mon avion au sol ?

On peut dire que les transporteurs aériens ne sont pour rien dans une quelconque grève n’impliquant pas leur personnel. C’est vrai, mais c’est pourtant vers eux qu’il faut se tourner. Sauf en cas de grève sauvage (très rare), certaines compagnies prennent leurs dispositions avant même que tu n’arrives à l’aéroport en t’informant par mail ou SMS des modalités d’assistance. Sinon, tu peux normalement avoir ces infos à l’enregistrement.

Pour la suite des événements, on peut dire merci à la réglementation européenne. La loi oblige TOUTES les compagnies aériennes décollant ou atterrissant dans un pays de l’Union Européenne à respecter certaines règles d’indemnisation du client.

En cas de gros retard

En-deçà de 2 heures, je vais pas te mentir, tu l’as dans le baba. Entre 2 et 5 heures, la compagnie est obligée de faire péter la boustifaille. Bon, c’est sous forme de bons de nourriture et de rafraîchissements, OK. Mais on va pas chipoter…

Gif 3
C’est toujours l’heure du cookie.

Au-delà de 5 heures, la compagnie n’a plus le choix : soit elle te propose un réacheminement dans les plus brefs délais (ou à une date ultérieure, c’est bibi qui choisit), soit elle te rembourse carrément. Et si tu es en transit, elle te ramène gratuitement au point de départ.

Si tu as choisi de t’enregistrer sur un autre vol, tu auras peut-être besoin d’un hôtel, et c’est certainement pas toi qui vas le payer. Ni le moyen de transport qui va t’y emmener…

En cas d’annulation

Tu arrives à l’aéroport, et là, pas de bol, ton vol a été carrément annulé. Je sais, ça fait bien chier. Mais rassure-toi, si tu es une optimiste comme moi et que tu ne prends jamais d’assurance annulation, il y a quand même des solutions.

Déjà, la loi européenne oblige les compagnies aériennes à te proposer 3 possibilités : un remboursement, un réacheminement dans les plus brefs délais, ou un réacheminement à une date ultérieure. Si tu as choisi un réacheminement rapide, le retard à l’arrivée ne doit pas excéder 3 heures par rapport à ton heure d’arrivée initiale. Si ce n’est pas le cas…

L’indemnité forfaitaire

La réglementation européenne est décidément bien faite pour l’aviation civile : en cas de gros retard, tu as le droit à ce qu’on appelle une indemnisation forfaitaire, calculée en fonction de la longueur de ton trajet et de ton retard à l’arrivée.

C’est plutôt simple :

  • les vols courts : 125€ si tu as 2h de retard ou moins, 250€ au-delà
  • les moyens-courriers : 200€ jusqu’à 3h de retard, 400€ au-delà
  • les longs-courriers : 300€ jusqu’à 4h de retard, 600€ au-delà
Gif 5
Recevoir un gros remboursement et faire n’importe quoi avec. (Allégorie 2)

Les circonstances exceptionnelles

Bah oui, on va pas se mentir, il y a certains cas où la compagnie aérienne n’a pas à débourser un sou pour t’indemniser, mais c’est plutôt rare.

Par exemple, si elle t’a prévu 2 semaines à l’avance de l’annulation de ton vol, tu n’as droit à rien. Ce délai peut même être raccourci jusqu’à moins de 7 jours si la compagnie t’a proposé une alternative te permettant de prendre un autre vol arrivant avec moins de 2 heures de retard.

D’autres événements les autorisent à ne pas t’indemniser, comme par exemple une guerre dans le pays de départ ou d’arrivée, une alerte à la bombe ou encore une grève sauvage. Normalement, les grèves annoncées ne constituent pas une circonstance exceptionnelle, mais je préfère ne pas raconter de bêtises. Je te dirai ce qu’il en est en temps voulu.

Et si la compagnie ne veut rien savoir ?

Déjà, avant toute chose, en cas d’annulation ou de retard, demande une attestation à la compagnie aérienne. Comme preuve, y’a pas mieux. Envoie les originaux de tes papiers (billet électronique, attestation…) et garde les photocopies. Le tout en recommandé avec accusé de réception bien sûr.

Si vraiment, tu penses être dans ton bon  droit mais que la compagnie ne veut rien savoir, tu peux te tourner vers la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (leur site est ici). Ils facturent un petit frais de dossier, mais ils ont un certain poids.

Avec tout ça, tu es parée, et moi aussi. Souhaite-moi bonne chance au milieu de tous ces grévistes, afin que je puisse partir en vacances grâce à d’anciens grévistes…

Gif 6
Olé.

 

%d blogueurs aiment cette page :