Voyage en avion : Le bon timing

Depuis les premiers mois de ma vie, je prends l’avion 4 à 10 fois par an. Alors autant vous dire que je suis rodée. Et s’il y a bien une chose que j’ai apprise avec ces nombreux voyages, c’est que tout est une question de timing. Je ne parle pas de l’achat du billet d’avion (j’y reviendrai), mais du timing du voyage en lui-même.

Quand faut-il faire sa valise ? Quand faut-il partir à l’aéroport ? Quand faut-il enregistrer ? Quand faut-il passer en zone d’embarquement ? Quand faut-il faire la queue pour rentrer dans l’avion ? Quand faut-il aller aux toilettes durant le vol ? Quand faut-il se faire une beauté ? … etc.

Si le timing est bon, le voyage se passe beaucoup mieux, sans stress et sans pépin. Pour toi, j’ai listé quelques conseils – des détails qui changeront pourtant tout ton voyage en avion.

Quand faut-il faire sa valise ?

Beaucoup commencent leur valise la veille, voire le jour-même du voyage. Je le déconseille car avec cette technique « à-la-va-vite », on oublie des choses. En faisant sa valise le jour-même, on emporte aussi souvent des vêtements sales. Je m’explique : tu prépares ta valise et tu te dis « J’aurais bien pris mon nouveau sweat Kenzo qui va avec tout ». Problème, tu as porté ce dit sweat Kenzo il y a deux jours pour aller au resto chinois et depuis il est dans ton bac à linge sale, sentant bon le graillon. Là, tu as deux options : 1) tu ne prends pas ton superbe sweat Kenzo qui va avec tout et c’est dommage; 2) tu embarques ton sweat Kenzo, toute ta valise pue le graillon et c’est dommage.

packing 2

Pour avoir l’esprit tranquille, je te conseille de commencer à préparer ta valise 5 jours avant le voyage. Tu n’es pas obligé d’ouvrir ta valise et de la laisser dans un coin de ta chambre le temps que tu la remplisses. Mais tu peux petit à petit isoler les choses que tu emportes puis les disposer dans ta valise la veille du voyage. De cette  façon, tu as le temps de laver ton sweat Kenzo et de penser aux conneries qu’on oublie souvent (adaptateur de prise électrique, ceintures, solution pour lentilles…).

Quand faut-il partir à l’aéroport ?

Tout dépend évidemment de l’endroit où tu vis comparé à l’aéroport et comment tu t’y rends.

Si tu y vas en bus, en métro ou en train, tu peux estimer le temps de ton trajet grâce aux sites de la SNCF et de la RATP. Mais je te conseille de multiplier ce temps par 1.5 voire par 2 afin d’être sûr d’arriver à l’heure. Un putain de problème de signalisation, un « accident grave de voyageur » ou un pneu qui crève peuvent vite te faire perdre 1h.

Moi coincée dans les bouchons alors que je me rends à CDG.
Quand je suis coincée dans les bouchons alors que je me rends à CDG.

Si tu y vas en voiture, tu peux facilement connaître le temps de trajet entre ton chez-toi et l’aéroport grâce à Google Maps. Tu y rentres ton adresse en point de départ, le nom de l’aéroport en point d’arrivée, tu sélectionnes le petit onglet « voiture » et le moteur de recherche te calcule tout ça, en prenant en compte la circulation (#lamagiedelinternet). Mais là encore, je te conseille de rajouter 30min au temps donné. On ne sait jamais. Et puis même si tu arrives avec 30min d’avance, ça te donnera 30min de plus pour flâner en duty free.

Quand faut-il être à l’aéroport ?

Tout dépend de ta compagnie aérienne, du pays dans lequel tu te trouves, et de ton vol (long courrier ou court courrier), mais voilà en général comment ça se passe :

– pour les vols courts (les vols intérieurs notamment), l’enregistrement est clos 30min avant le décollage.
– pour les longs vols (les vols internationaux notamment), l’enregistrement est clos 1h (voire 2h) avant le décollage.

Ceci-ci, je déconseille très fortement d’arriver à l’aéroport 45 min (pour les vols courts) ou 1h15 (pour les longs vols) avant le décollage. Tu peux te dire « offf, ça va, j’ai 15min de plus que la limite ». Mais non. Ne sois pas si confiant. Si c’est un aéroport que tu ne connais pas, tu peux passer 15min à chercher ton comptoir d’enregistrement, celui-ci peut se trouver à l’autre bout du terminal, tu vas aussi devoir faire la queue, et au final, tu n’auras gagné que du stress et de la sueur – surtout si tu as couru en trainant ta valise, ton bagage cabine sur l’épaule. L’enfer !

L'enfer sur Terre. Ne t'inflige pas ça.
L’enfer sur Terre. Ne t’inflige pas ça.

Crois-moi, pour éviter ce genre de scénario catastrophe, prévois 1h à 2h de marge. La limite d’enregistrement est à 14h ? Arrive à l’aéroport entre midi et 13h. Même si tu trouves le comptoir tout de suite, même si tu ne fais pas la queue et même si tu es prêt à embarquer avec 1h30 d’avance, ça ne peut être que bénéfique. Profites-en pour aller boire un dernier café avec ton accompagnateur, pour dire au revoir convenablement (faire des bisous, des câlins, essuyer des larmes, tout-ça-tout-ça), et pour flâner en duty free.

Quand faut-il enregistrer ?

Tu peux t’enregistrer directement sur internet dès 48h avant ton départ (délai variable selon les compagnies aériennes) et jusqu’à 2h avant ton départ. Je conseille cette option car elle t’évite de faire trop de queue à l’aéroport (si tu dois déposer un bagage en soute) et tu peux te balader avec ta carte d’embarquement sur ton smartphone sans avoir à imprimer quoique ce soit (la planète te dit merci). Cette option est d’autant plus pratique si tu ne mets aucun bagage en soute puisque tu peux directement te pointer au contrôle douanier.

Tu as enregistré ta carte d'embarquement sur ton smartphone, tu as évité l'impression d'un papier inutile, tu peux être fière de toi #ilnyapasdepetitsgestes
Tu as enregistré ta carte d’embarquement sur ton smartphone, tu as évité l’impression d’un papier inutile, tu peux être fière de toi #ilnyapasdepetitsgestes

Mais tu peux aussi faire dans le classique et te rendre au comptoir d’enregistrement, faire la queue, donner ta pièce d’identité, déposer ton bagage et recevoir ton billet en format papier.

Quand faut-il passer en zone d’embarquement ?

Donc on n’est d’accord, tu es arrivé à l’aéroport avec 2h d’avance (au moins, pour les longs courriers). A l’enregistrement, on t’informe que ton vol part bien à 15h et on te précise le numéro de ta zone d’embarquement. L’erreur est de se pointer 15min avant 15h à cette fameuse porte. Car, là aussi tu devras faire la queue et tu vas peut-être devoir passer plusieurs contrôles de sécurité.

Puisqu’il te font enlever bijoux, chaussures, ceinture et qu’ils te font retirer les appareils électroniques de ton sac, tu peux déjà perdre 30 min à un contrôle. Tu peux ensuite perdre du temps en te rendant à la passerelle de ton avion. Si tu es dans un grand aéroport (comme Heathrow à Londres ou CDG à Paris, par exemple), tu vas peut-être devoir prendre un tramway pour te rendre à ta porte d’embarquement et une chose est sûre, tu vas devoir beaucoup marcher.

Tout ça pour dire que pour être dans les temps, il est préférable de passer en zone d’embarquement au moins 1h avant le décollage. Et là encore, même si un miracle se produit (si tu passes la douane en 5 min, le contrôle de sécurité en 5 min et si tu trouves ta porte d’embarquement tout de suite), tu auras du temps pour te balader dans les boutiques Duty Free en attendant l’appel de l’hôte(sse) qui vous invite à embarquer.

NB : prévoir encore plus de temps pour toute idée fantaisiste de ce genre.
NB : prévoir encore plus de temps pour toute idée fantaisiste de ce genre.

Quand faut-il faire la queue pour rentrer dans l’avion ?

Quand viendra justement le moment d’embarquer, l’hôte(sse) fera une annonce et invitera d’abord les femmes enceintes et les personnes accompagnées d’enfant en bas âge à se présenter à la porte d’embarquement. Le reste de l’avion sera ensuite appelé, souvent par rangées de sièges. De ce fait, s’ils appellent les rangées 25 à 32 et que tu as la place 27J, tu es censé lever tes fesses et aller faire la queue pour rentrer dans l’avion.

dans la fil d'attente

Normalement, je devrais te conseiller de suivre ces règles (pour ne pas que ce soit l’anarchie à l’embarquement). Mais je ne vais pas te mentir : je ne suis pas du tout la liste d’appels des hôte(sse)s. Je fais un peu comme si j’étais en salon Première et j’attends la fin de l’embarquement pour me pointer comme une fleur. Je sais, c’est mal, je me suis déjà fait gronder par plusieurs hôte(sse)s, mais je vais t’expliquer les raisons de ma rebellitude. Je me pointe à la fin de l’embarquement parce que de cette manière :

  • je ne fais pas la queue pour montrer mon passeport et ma carte d’embarquement,
  • je fais moins la queue sur la passerelle,
  • je suis la dernière à caser mon bagage cabine dans le compartiment des sacs – de ce fait, il n’y a pas de gros connard qui fracasse mon sac en essayant de faire rentrer le sien,
  • si j’ai de la chance, l’avion n’est pas plein mais les gens sont déjà tous à leur siège. Donc, si je vois une rangée de sièges vides, même si ce n’est pas place, je m’y mets. Ainsi, j’ai toute une rangée pour dormir tranquille et je suis sûre que je ne pique la place de personne puisque je suis parmi les derniers à embarquer.

Quand faut-il essayer de dormir ?

Si tu es sur un vol long courrier, tu auras droit à un repas et parfois à un autre petit plateau (goûter ou petit déj). Pour ne pas être dérangé dans ton sommeil, il vaut donc mieux que tu essayes de dormir entre ces deux collations. Le mieux est de se mettre en position dodo juste après le premier « service ».

Avant de fermer les yeux, n’oublie pas de boucler ta ceinture et de la mettre en évidence. S’il y a des turbulences et si le personnel de bord ne voit pas ta ceinture, ils te réveilleront pour te dire de la mettre. C’est qui est super enrageant quand tu sais que tu as pris 1h30 pour t’endormir.

dormir en avion
Quand  je suis assise à côté de quelqu’un sur qui les somnifères font effet #donormylmoncul

Quand faut-il aller aux toilettes durant le vol ?

Avant d’embarquer, dis-toi une chose : tu ne pourras pas aller aux toilettes dans les 20 premières minutes de vol. Vous serez en plein décollage et tu devras rester sur ton siège, ta ceinture bouclée. Donc, si tu as très envie de faire pipi en passant la douane, vas-y pendant que tu es en zone Duty Free.

Ensuite, pendant le vol, tu ne pourras évidemment pas aller aux toilettes pendant les turbulences et je te déconseille très fortement d’y aller pendant la distribution des plateaux repas, le repas et la récupération des plateaux. Les chariots sont exactement de la largeur des allées et ils passent sur les deux allées parallèles en même temps. Tu te retrouverais coincé derrière l’un d’eux, un peu comme si tu étais en voiture dans une ruelle derrière un camion poubelle. Tu visualises ? C’est chiant, hein.

Je te déconseille également d’y aller directement après le repas. Je ne sais pas pourquoi mais les gens ont tendance à se ruer aux toilettes directement après avoir rendu leur plateau. L’abus de mignonnettes peut-être. Le mieux est donc d’y aller juste avant le repas. Pour te repérer, dis-toi que si tu commences à sentir l’odeur des plats que le personnel de bord réchauffe, tu as le temps pour un pipi rapide.

toilettes avion
Quand tu n’as pas à faire la queue pour aller aux toilettes dans l’avion

Tu ne pourras également pas te rendre au pipi room pendant la descente de l’avion, soit 20 min avant l’atterrissage. Et, c’est sûrement le plus important dans cette section de l’article, n’essaye pas d’aller aux toilettes dans les 40min qui précèdent votre arrivée. C’est le moment que tout le monde choisit pour aller vider sa vessie ou pour se refaire une beauté. Retiens-toi jusqu’à ce que tu puisses aller aux toilettes à la sortie de l’avion.

Quand faut-il se faire une beauté ?

Justement. Si toi aussi tu as envie de te rafraichir avant de sortir de l’aéroport, ne le fais pas dans l’avion. Comme je l’ai dit : tout le monde a la même idée, tu fais alors la queue pour les WC puis tu essayes de te faire une beauté dans un tout petit espace qui pue, doté d’un lavabo qui peine à se vider. En plus, tu prends du temps et tu n’arranges rien à la fil d’attente que tu viens toi-même de subir.

maquillage en avion
Se maquiller en avion, un exercice périlleux

Quand tu sortiras de l’avion, parfois même avant le contrôle de douane (c’est selon les aéroports), tu trouveras des toilettes. Souvent placé juste avant la zone de récupération des bagages, ce pipi room est un VRAI pipi room. Tu sais, un pipi room spacieux, propre, qui ne tangue pas à cause des turbulences et équipé d’un grand miroir, d’un grand lavabo et d’un grand « plan de travail » où tu pourras déballer toute ta trousse de maquillage. Dans mon article sur le bagage à main parfait, je te disais de laisser ton attirail de makeup dans ton sac (dans le compartiment à bagages). Tu t’en souviens ? Bah voilà, maintenant, tu sais pourquoi.

Quand faut-il récupérer ses bagages ?

Tu ne veux pas prendre trop de temps au pipi room parce que tu ne veux pas louper la sortie de ta valise ? No stress. La distribution des bagages ne commence que plusieurs minutes après l’atterrissage et même si ta valise est déjà sortie, elle fera juste plusieurs tours de tapis roulant avant que tu la repères. Je ne te dis pas non plus de rester 2h aux toilettes (ta valise serait envoyée au service des bagages perdus) mais tu as du temps avant que la livraison des bagages ne débute.

 

En résumé

  • Pour les vos « longs courriers » (Exemple : Ton vol est le 21 janvier, à 19h)

IMG-20140530-00967

Tu fais ta valise : 5 jours avant ton vol (ex : tu commences ta valise le 17 janvier)

Ton trajet jusqu’à l’aéroport : 1,5 fois le temps indiqué par Google Maps/ la SNCF / la RATP (ex : Google Maps t’indique 1h de route entre chez toi et l’aéroport, tu comptes donc 1h30 de route et tu pars à 15h30).

Tu arrives à l’aéroport : minimum 2h avant ton vol – soit 1h avant la fin de l’enregistrement – ou minimum 3h avant ton vol si l’enregistrement est clos 2h avant ton vol (ex : tu arrives à 17h si l’enregistrement se termine à 18h, ou à 16h si l’enregistrement se clôt à 17h).

Tu enregistres : 1 jour avant par internet ou directement à l’aéroport, 2 à 3h avant ton vol.

Tu passes en zone d’embarquement : au moins 1h avant ton vol (ex : tu passes en zone Duty Free à 18h)

Tu fais la queue pour rIMG-20141120-05404entrer dans l’avion : quand 98% des passagers sont déjà passés.

Tu dors somnoles : entre les deux collations, avec ta ceinture attachée et en évidence (ex : entre le dîner et le petit déj)

Tu vas aux toilettes : à n’importe quel moment sauf durant les 20 premières minutes de vol, pendant la distribution des repas, pendant les repas, pendant la récupération des plateaux, dans les quelques minutes qui suivent un repas, et durant les 40 dernières minutes de vol (ex : quand le personnel de bord commence à s’activer en « cuisine »).

Tu te fais une beauté : après l’atterrissage de l’avion, dans les toilettes qui se trouvent à l’aéroport, juste avant la récupération des bagages.

Tu récupères ta valise : sans te précipiter (sauf si tu as une courte correspondance).

 

  • Pour les vos « courts courriers » (Exemple : Ton vol est le 13 juillet, à 11h)

560188_10204774447498286_751476453483445862_n
Tu fais ta valise : 5 jours avant ton vol (ex : tu commences ta valise le 9 juillet).

Ton trajet jusqu’à l’aéroport : 1,5 fois le temps indiqué par Google Maps/ la SNCF / la RATP (ex : Google Maps t’indique 30min de route entre chez toi et l’aéroport, tu comptes donc 45min de route et tu pars à 9h15).

Tu arrives à l’aéroport : environ 1h30 avant ton vol – soit 1h avant la fin de l’enregistrement (ex : tu arrives à 9h30 si l’enregistrement se termine à 10h30).

Tu enregistres : 1 jour avant par internet ou directement à l’aéroport, 1h à 1h30 avant ton vol.

Tu passes en zone d’embarquement : environ 1h avant ton vol (ex : tu passes en zone Duty Free à 10h).

IMG-20141203-05544Tu fais la queue pour rentrer dans l’avion : quand 98% des passagers sont déjà passés.

Tu dors somnoles : quelques minutes, quand tu peux.

Tu vas aux toilettes : à n’importe quel moment sauf durant les 15 premières minutes de vol, pendant la distribution des boissons, dans les quelques minutes qui suivent un snack, et durant les 20 dernières minutes de vol.

Tu te fais une beauté : après l’atterrissage de l’avion, dans les toilettes qui se trouvent à l’aéroport, juste avant la récupération des bagages.

Tu récupères ta valise : sans te précipiter (sauf si tu as une courte correspondance).

Et voilà, tu sais tout. Tu peux voyager tranquille, sans stresser, sans courir et sans passer ta vie dans les fils d’attente.

voyage en avion heureux

%d blogueurs aiment cette page :